Un projet de l’Association Burkinabè de Fundraising Documents utiles Chercher partenaires

Accueil

Change the Game, une stratégie au service du développement communautaire !

 

ABF en collaboration avec son partenaire Wilde Ganzen, met en oeuvre, au Burkina Faso, le programme "Change the Game" qui veut dire "changer le jeu". « Change the Game », donne une autre vision de la mobilisation des ressources,  et surtout renforce les capacités des Associations à Base Communautaire (ABC) pour la mobilisation des ressources locales ainsi que la mobilisation du support ou plaidoyer. C’est un programme en ligne, gratuit et accessible à tous.  L’ABF est la locomotive du programme au Burkina Faso et en Afrique francophone.

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ACTUALITE

-------------------------------------------------------------------------------

 

ACOVID-19 : Remise de don à Kokologho (Vendredi 05/06/2020)

 

 

 

 

APPELS A PROJETS ACTUELS

Voici quelques appels à projets actuels. Si vous voulez un appui technique pour monter et soumettre votre projet, ABF peut vous aider à trouver le meilleur accompagnement. N'hésitez pas à nous contacter.

_______________________________________________________________________

 

L’Union européenne demande des propositions pour la promotion des droits de l’homme dans les prisons et les petites mines artisanales au Burkina Faso

 

En réponse à la situation des droits de l’homme dans les sites miniers artisanaux à petite échelle, en particulier dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants, et compte tenu de l’ampleur du phénomène burkinabè, l’Union européenne a souhaité contribuer, à partir de 2016, à la promotion et à la protection des droits de l’homme des populations par la mise en place et le développement d’une protection intégrée des droits de l’homme , en particulier ceux des enfants des sites traditionnels d’extraction d’or..

Bailleur : Union Européenne

Eligibilité :

Pour être admissible à une subvention, le demandeur principal doit :

 

  • être une personne morale et
  • n’ont pas de motif de profit et
  • appartiennent à l’une des catégories d’organisations suivantes: organisation non gouvernementale, telle que définie à l’article 156 du règlement financier de l’Union européenne et
  • au Burkina Faso et/ou dans un pays tiers éligible lorsque, dans ce dernier cas, les statuts sont enregistrés localement et/ou qu’un protocole d’accord a été conclu et
  • être directement responsable de la préparation et de la gestion de l’action avec les co-demandeurs et l’entité ou les entités affiliées, et ne pas agir en tant qu’intermédiaire et
  • avoir une représentation officielle au Burkina Faso avec un personnel permanent et
  • prouver qu’ils ont régulièrement effectué des activités pendant une période supérieure à 2 ans dans le domaine du lot pour lequel la proposition a été présentée.

Octroi (Montant) 500 000 à 1 000 000 $.

Délai : 13 octobre 2020

Pour plus d’infos et pour postuler, suivez le lien suivant : https://webgate.ec.europa.eu/europeaid/online-services/index.cfm?ADSSChck=1595844550697&do=publi.detPUB&searchtype=QS&orderby=upd&orderbyad=Desc&nbPubliList=15&page=1&aoref=169555

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

La Coopération Autrichienne lance un Programme de Subventions 2020

Dans le cadre de l’opérationnalisation du Fonds Fiduciaire d’Urgence de l’Union Européenne (FFUE) pour l’Afrique, fenêtre de la région du Sahel et du lac Tchad, l’Agence Autrichienne pour le Développement (ADA), à travers son bureau de coordination au Burkina Faso, a été retenue pour la mise en œuvre du projet Tuuma, qui signifie «Travail» en langue locale Mooré, «projet d’appui à la compétence professionnelle, à l’entreprenariat et à l’employabilité des jeunes et des femmes dans les régions rurales du Burkina Faso». Il est cofinancé par l’Union Européenne (UE) et la Coopération Autrichienne.

 

L’objectif global du projet est de contribuer à la stabilité régionale et à une meilleure gestion des migrations, en s’attaquant aux causes profondes d’instabilité, des déplacements forcés des populations et de la migration irrégulière, en accroissant les opportunités économiques, l’égalité des chances, la sécurité et le développement.

 

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, la Coopération Autrichienne lance le Programme de Subventions 2020 comprenant trois (03) appels à projets au profit des acteurs de la société civile et du secteur privé, des communes urbaines et rurales, des Centres de Formation Professionnelle et autres structures de formation qualifiante dans les régions des Cascades, des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, du Nord et de la Province du Soum dans le Sahel.

 

Deuxième du genre, le Programme de Subventions 2020 s’adresse aux projets visant la promotion de l’entrepreneuriat et la création d’emplois en faveur des jeunes et des femmes :

  • permettant l’amélioration des compétences professionnelles, des capacités entrepreneuriales et de l’employabilité ;
  • permettant l’accès à des formations techniques qualifiantes de courte durée sur des métiers (fabrication/production, transformation, commercialisation) ;
  • visant la création et le développement d’entreprises, l’amélioration des moyens de subsistance, d’activités génératrices de revenus (AGR), la création d’emplois et le renforcement de la cohésion sociale ;
  • permettant la réalisation et l’amélioration des infrastructures de soutien à l’entrepreneuriat et à l’emploi.

 

Les groupes cibles du Programme de Subventions 2020 sont :

  • Les Personnes Déplacées Internes (jeunes et femmes) [1] ayant fui les attaques terroristes et établies dans les régions couvertes par le projet [2];
  • Les jeunes et les femmes en général.

 

Le programme de subvention 2020 dispose d’une enveloppe financière de 1 560 800 000 FCFA (2 379 307 EURO) répartie comme suit :

  • Une enveloppe financière de 624 300 000 de FCFA est disponible pour les acteurs de la société civile et du secteur privé ;
  • Une enveloppe financière de 405 800 000 de FCFA est disponible pour les centres de formations professionnelles (CFP) et autres structures de formation qualifiante ;
  • Une enveloppe financière de 530 700 000 de FCFA est disponible pour les communes urbaines et rurales.

 

A noter que 40% de l’enveloppe financière globale est disponible pour les projets en faveur des Personnes Déplacées Internes (jeunes et femmes)1.

 

Les acteurs éligibles au programme sont :

  • Les acteurs de la société civile et du secteur privé (coopératives, fondations, associations, groupements et ONG locales, organisations professionnelles, PME) ;
  • Les Communes urbaines et rurales ;
  • Les Centres de Formation Professionnelle (CFP) et autres structures de formation qualifiante.

 

NB : Pour appuyer les soumissionnaires à l’établissement des budgets des projets, la Coopération Autrichienne met à leur disposition la mercuriale des prix via : http://tuumabf.org/index.php/2020/07/09/mercuriale-prix/

 

Les différents documents téléchargeables (lignes directrices, canevas de demande de subvention, canevas du budget, check-list des pièces constitutives de la demande de subvention, déclaration des personnes ressources) par catégorie d’acteurs sont accessibles via www.tuuma.org.

 

Les différents documents relatifs au programme de subventions 2020 sont aussi accessibles via les canaux de communication suivants :

  • Les Conseils Régionaux de la zone d’intervention du projet Tuuma et leurs sites web respectifs ;
  • Les centres de dépôt ;
  • Le site web du Projet Tuuma (tuuma.org) et les pages sociales: https://web.facebook.com/Projet.TUUMA/ (Facebook) et https://twitter.com/TUUMA5 (Twitter);
  • Le site web de l’Union Européenne ;
  • Le site web du Secrétariat Permanent des ONG (SPONG) ;
  • Le site de l’Agence Nationale de Promotion de l’Emploi (ANPE)
  • Le site du Conseil national de la jeunesse (CNJ) ;
  • Le site de la Confédération générale des PME ;
  • Le site de la Chambre nationale d’agriculture (CNA).

 

La période de dépôts des dossiers s’étendra du 09 juillet 2020 au 14 août 2020. Les dossiers transmis après le 14 août 2020 à minuit (GMT) ne seront plus acceptés.

 

Les dépôts numériques pourront se faire via l’adresse : tuuma.subvention@ada.gv.at. Pour tout dépôt numérique, strictement indiquer en objet : la région, la commune, nom de la structure, le titre du projet.

Les dépôts des dossiers physiques pourront se faire auprès d’un des centres de dépôts mentionnés dans les lignes directrices.

Les demandes doivent impérativement être soumises soit en version physique, soit en version numérique. Les demandeurs soumettant leur dossier en version physique doivent le faire auprès d’un seul et unique centre de dépôts.

 

NB : Les dossiers de demandes de subventions envoyées en version physique et en version numérique et/ou auprès de plusieurs sites de dépôt seront éliminés.

 

Pour toute information y relative, les demandeurs peuvent se renseigner ou s’informer directement auprès des Antennes Régionales de Tuuma aux numéros suivants :

  • Antenne de Bobo Dioulasso (Hauts Bassins & Cascades) : 20 97 14 54 ;
  • Antenne de Dédougou (Boucle du Mouhoun) : 20 52 11 59 ;
  • Antenne de Ouahigouya (Nord & Sahel) : 24 55 00 16.

 

[1] Incluant des actions au profit des populations résidentes.

[2] Pour le cas de la Province du Soum en particulier, les projets éligibles sont à la fois ceux qui s’adressent aux Personnes Déplacées Internes établies dans la Province du Soum et celles provenant de la Province du Soum établies dans la région du Sahel.

 

Sources : http://tuuma.org/index.php/2020/07/09/subventions-2020/

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Renforcer les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire, en particulier des petits exploitants, en améliorant la gestion et l’utilisation des ressources naturelles et en adoptant des méthodes et des technologies appropriées pour la production, la transformation et la commercialisation des produits agricoles.  

 

Le Programme des micro-subventions du FEM (PMS) est un programme mondial du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) depuis 1992. Dans plus de 125 pays, le PMS promeut l’innovation communautaire, le développement des capacités et l’autonomisation par le biais de projets de développement durable d’organisations locales de la société civile issues des communautés, avec une attention particulière pour les peuples autochtones, les femmes et les jeunes. Les projets du PMS soutiennent la conservation de la biodiversité, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, la prévention de la dégradation des terres, la protection des eaux              internationales et la réduction de l’impact des produits chimiques, dans un cadre de développement durable qui favorise les moyens de subsistance durables et l’autonomisation des citoyens.

 

Comment soumettre?

Remplissez ce simple formulaire d’AAP.  

Ou, vous pouvez également utiliser le modèle de demande de subvention (joint au poste de

l'UNGM) pour faciliter la soumission d'une demande plus détaillée.

 

Date limite

 31/07/2020 17 :00 h heure de l’Est des New York

 

Où soumettre?  

Courriel : KristofferK@unops.org ligne d’objet : CFP/SOS SAHEL-SGP Partnership/001

 

Pour des questions et des précisions : Veuillez communiquer avec M. Charles Nyandiga à charles.nyandiga@undp.org pour des questions techniques et M. Kristoffer Kappy de l’UNOPS à KristofferK@unops.org pour les modalités de soumission. Les demandes de clarification ou les questions soumises après la date limite de soumission ne seront pas examinées.

 

Critères d’éligibilité :  

Être un organisme digne de confiance disposant dune large réputation et travaillant ou prêt à travailler dans tous les pays suivants: Mali, Cameroun, Sénégal, Niger, Djibouti, Burkina Faso et            

Éthiopie. 

Être un organisme à but non lucratif engagé à renforcer les acteurs issus des communautés locales et des OSC et prêt à travailler en étroite collaboration avec les gouvernements et les agences de développement de façon à participer dans une perspective véritablement régionale tout en mettant l’accent sur les pays participants. 

Être un organisme à but non lucratif ayant une expérience éprouvée dans la promotion et le maintien des initiatives qui intègrent les avantages de l’adaptation au changement climatique en rétablissant les capacités productives et protectrices des terres dégradées et en améliorant la gestion des ressources naturelles (conservation de l’eau et des sols, réhabilitation des          

installations/infrastructures agro-sylvo-pastorales communautaires (puits d’eau traditionnels, étangs, parcours, etc.)

 Être une entité expérimentée qui peut établir des partenariats avec des organisations, des projets ou des programmes pertinents qui ont l’expérience et l’expertise requises au Sahel et au niveau mondial. L’expérience éprouvée en gestion des connaissances est un élément clé des initiatives de partenariat stratégique en vue de s’assurer que toutes les leçons tirées de la mise en œuvre des projets sont prises en compte, analysées et partagées avec les principales parties prenantes. Il s’agit là de promouvoir l’apprentissage au sein et entre les communautés au niveau local, entre les pays, et d’aider à reproduire et à étendre l’impact du projet en tenant compte des spécificités de chaque contexte, d’aider l’identification des questions et des          meilleures solutions (parmi les produits de connaissances testés et éprouvés) qui nécessitent des actions politiques et de mener un plaidoyer conjoint pour la création, la mise en œuvre ou  l’application des politiques et la mobilisation du soutien de tous les acteurs concernés, du niveau local au niveau mondial et des communications efficaces et ciblées des résultats.

Cliquez ici pour télécharger le document complet de l'appel à proposition

Cliquez ici pour télécharger le formulaire

 

___________________________________________________________________________

 

 

 

Le fonds Pananetugri exclusivement dédié aux femmes de 9 pays africains


L’initiative Pananetugri pour le bien-être de la femme (IPBF) a procédé au lancement du «fonds Pananetugri ». Ce fonds est destiné exclusivement aux organisations féminines dans 9 pays de l’Afrique de l’ouest. C’était ce mercredi 1er juillet 2020 à Ouagadougou.

Promouvoir les droits des jeunes filles et jeunes femmes (JFF), tel est, entre autre, l’objectif de l’initiative Pananetugri pour le bien être de la femme (IPBF). C’est dans le but d’atteindre cet objectif, avec l’aide de ses partenaires, qu’elle a initié un fonds féministe de l’Afrique de l’Ouest dénommé « fonds Pananetugri ». 

C’est un fonds qui est exclusivement orienté vers la gent féminine. Alors, le fonds Pananetugri s’adresse aux organisations de JFF présentent dans les 9 pays de l’Afrique de l’Ouest francophone. Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Togo.

Il est destiné à soutenir l’émergence du leadership féminin, le développement organisationnel et institutionnel des organisations des jeunes filles et jeunes femmes.

«Le fonds a vu le jour grâce à une étude que nous avons réalisée. Cette étude a fait ressortir les difficultés pour les organisations des  jeunes filles et jeunes femmes, dans nos contextes,  à accéder aux fonds classiques. Nous appelons fonds classiques, les partenaires au développement et les ONG qui octroient des financements. Malheureusement, les conditions d’accès à ces financements sont très rigides, souvent complexes pour les jeunes organisations qui viennent de naître. Ce n’est pas la volonté qui manque souvent, mais ce sont les ressources qui font défaut », a expliqué Wendyam Micheline Kaboré, coordonnatrice du fonds Pananetugri.

 

Ce fonds est non remboursable

A l’écouter, le fonds Pananetugri s’adresse aux organisations dirigées par de jeunes filles et jeunes femmes dont l’âge est inférieur ou égal à 40 ans et dont le leadership est détenu à au moins 75%  par une femme. Ainsi, toutes les organisations reconnues ou non qui existent depuis plus de 3 ans et qui peinent  à mobiliser des ressources ou qui ont moins de 10 millions de F CFA comme budget annuel, sont concernées par ce fonds.

                        La cérémonie de lancement fonds Pananetugri

 

Pour ce premier exercice, le fonds est doté d’un montant global de 100 000 dollars US à répartir entre les 9 pays. Wendyam Micheline Kaboré a indiqué que ce fonds est non remboursable. « C’est un soutien flexible pour répondre aux besoins des organisations des jeunes filles et jeunes femmes », a-t-elle laissé entendre.

Le fonds a une durée d’une année avec un plafond de 8 millions de FCFA par structure. Ezoma Juliette Nathalie Bakyono, présidente de IPBF, a rassuré qu’il est prévu des visites terrain tout au long du programme.  

La date de réception des candidatures court jusqu’au 31 juillet 2020. Par ailleurs, le dépôt de candidature se fait uniquement en ligne sur les réseaux sociaux et par email au proposal.ipbf@gmail.com .

En rappel, l’initiative Pananetugri pour le bien-être de la femme (IPBF), est une organisation de droit burkinabè. Elle désire apporter sa contribution à l’épanouissement de la jeune femme dans tous les domaines. Le fonds Pananetugri est le premier et le seul fonds dirigé par des jeunes féministes de l’Afrique  de l’ouest.

Jules César KABORE

Burkina 24 / 1 juillet 2020 par Jules Kabore


__________________________________________________

La Banque mondiale lance le défi du milliard de missions 2020

 

_________________________

  • Date limite :  14 Août 2020
  • Bailleur :  Banque mondiale
  • Montant : 100 000 $ à 500 000$ 

 

Description : 

Le Mission Billion Challenge cherche des solutions sur la manière dont les pays peuvent intensifier leurs efforts pour soutenir davantage ces groupes - qui manquent souvent de smartphones, d'ordinateurs et d'un accès Internet haut débit - afin qu'ils puissent accéder aux services et aux transferts monétaires avec des risques sanitaires minimaux.

Le Mission Billion Challenge cherche des solutions pour assurer l'inclusivité des systèmes d'identification pour les groupes vulnérables tout en tenant compte des mesures de distanciation sociale en réponse à la pandémie de COVID-19 pour répondre à ces besoins spécifiques:

  • Prix ​​mondial
    • Comment les pays peuvent-ils garantir que tout le monde, en particulier les groupes vulnérables, est en mesure de demander / enregistrer une pièce d'identité de manière à protéger la santé des personnes et l'intégrité du système d'identification?
    • Comment les pays peuvent-ils garantir que les mécanismes d'authentification numérique dans les environnements à faible connectivité sont accessibles et conviviaux pour les populations vulnérables afin de faciliter l'accès à distance aux services et avantages?
  • Prix ​​Wuri Afrique de l'Ouest
    • Comment les travailleurs du secteur informel en Afrique de l'Ouest peuvent-ils participer plus facilement aux programmes de protection sociale?

Pour réussir à inclure le secteur informel dans les programmes de protection sociale, il sera nécessaire de construire des plates-formes numériques qui exploitent un identifiant unique interopérable au niveau régional, des paiements de gouvernement à personne (G2P), des systèmes d'information sociale et des technologies mobiles pour permettre approche des régimes d'assurance sociale qui ne sont pas basés sur un contrat de travail standard et qui sont flexibles au-delà des frontières.

Eligibilité

  • Des individus , y compris des universitaires, des entrepreneurs, des scientifiques, des technologues et d'autres citoyens engagés.
  • Organisations impliquées dans la recherche, le plaidoyer, la conception et la mise en œuvre de systèmes d'identification numérique, de paiement numérique ou de protection sociale.
  • Remarques :
    • Les individus doivent être âgés d'au moins 18 ans au moment de leur inscription.
    • Les organisations doivent être des entités légalement établies (à but lucratif, à but non lucratif, universitaires) dans leurs pays respectifs.

Pour plus d’infos et pour postuler : cliquez ici